Mon vécu!

 

Par expérience, je sais que, dans ces moments où l’on est plus faible, on est plus vulnérable.

A l’époque, ma mère m’avait emmenée dans un magasin pour trouver une prothèse capillaire quand j’avais une vingtaine d’année.

Je  n’ai essayé que 2 modèles, je m’en souviens encore…La vendeuse nous avait fait l’éloge d’une perruque qui “m’allait comme un gant” disait elle, persuadant ainsi ma mère. Le produit était cher mais qu’est ce qu’on ne fait pas pour son enfant…

Mais moi, étais-je réellement convaincue ? Ce produit est resté dans mon tiroir et je ne l’ai quasiment jamais porté!  Pas rassurée, pas prête psychologiquement ? Aujourd’hui, avec du recul, j’ai surtout compris que la commerçante ne s’est pas mise à ma place et n’a pas compris mon ressenti! Elle voulait vendre tout simplement…

D’où l’importance d’être écouté et entendu dans ces moments, c’est ce qui m’a manqué à époque…